sport maigrir ventre

Pratiquer du sport à jeun

Pratiquer du sport à jeun est-il bon ou mauvais pour notre santé ? Manger nous fait grossir, et pratiquer du sport nous permet de perdre du ventre. Peut-être qu’en pratiquant du sport à jeun, on obtiendrait de bons résultats. Et pourtant, l’équation n’est pas aussi simple. Car notre organisme a besoin d’énergie, et c’est le rôle de notre alimentation de nous en apporter, surtout si nous le dépensons en faisant des efforts.

Mais en dépit de tout, faire du cardio à jeun permettrait de brûler plus efficacement les graisses mais attention aux risques pour la santé ! C’est efficace, mais pas sans risque. En effet, plusieurs dangers nous guettent quand nous dépensons beaucoup d’énergies et que nous n’en donnons pas assez à notre organisme.

On brûle plus de graisses en pratiquant à jeun

L’efficacité de la pratique du sport à jeun, pour ceux qui veulent perdre du poids et du ventre a été scientifiquement prouvée. En effet, l’énergie ou plus précisément, les glucides dont nos muscles ont besoin pour fonctionner, proviennent premièrement du sucre accumulé dans notre sang après avoir mangé, puis de nos réserves dans les muscles et le foie, et en dernier de la dégradation des acides gras, ou des graisses. La consommation d’énergie se fait exactement dans cet ordre, et plus vite on arrive à l’étape de la dégradation des graisses, mieux c’est, pour maigrir. Le fait d’habituer notre organisme à devoir se tourner vers les graisses favorise réellement la perte de poids.

Les risques pour la santé

Les risques pour la santé existent bel et bien, et on en dénombre plusieurs.

Risque d’hypoglycémie

Premièrement, il faut savoir que nos muscles ont des réserves de graisses, qu’ils peuvent puiser en cas d’efforts, mais pas notre cerveau. Ce dernier est seulement alimenté par le foie, et on se souvient que le foie se trouve à la deuxième place de notre hiérarchie. Il y a donc risque d’hypoglycémie, surtout si l’effort est trop prolongé, et si l’organisme ne se tournent que trop tard aux réserves de graisses.

Puis, il faut aussi savoir qu’une quatrième étape existe dans la hiérarchie annoncée ci-dessus, c’est la fabrication de glucose de la part de notre organisme à partir des acides aminés. Mais ces acides aminés proviennent de nos muscles, de notre peau, de nos reins… et ce n’est pas ce qui était prévu. Ne dépassez donc pas le stade de la 3e étape, en veillant à ce qu’au moins votre corps ait les réserves de graisses qu’il faut brûler.

En pratique : ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire

Veillez à faire du sport à jeun uniquement le matin, environ 30 minutes après le réveil, et en commençant par bien s’échauffer. Buvez beaucoup d’eau, mais n’exagérez pas non plus, au moins 10 minutes avant l’effort. Mangez des aliments riches en glucide la veille de l’effort, et encore une fois, beaucoup d’eau.

Pendant l’effort, l’eau est toujours sollicitée. Partez doucement, votre corps ne supporterait pas un effort trop important à jeun. Et après l’effort, ne sautez pas votre petit déjeuner.

Accessoires utiles

Emmenez avec vous des barres énergétiques et des boissons isotoniques, juste pour précautions. Vous pouvez aussi très bien les prendre après l’effort. Un cardio-fréquencemètre peut aussi être nécessaire, pour vous surveiller en plein effort. Demandez conseil à un spécialiste pour son utilisation.

Cette méthode a été efficace pour vous ? Partagez-là !